logo
notfound ILFM-Florence

Connais-toi toi-même (1/3)

Connais-toi toi-même  (1/3) … au service des maîtres d’école

« Connais-toi toi-même » (en grec ancien Γνῶθι σεαυτόν / Gnỗthi seautόn, en latin Nosce te ipsum). Cette maxime célèbre, inscrite sur le frontispice du temple antique de Delphes et reprise par Socrate, nous parle particulièrement à nous qui travaillons dans le milieu scolaire. Que signifie-t-elle ? Pourquoi nous concerne-t-elle ? Et comment pouvons-nous nous l’appliquer ? Voilà les thèmes que nous aborderons dans une série de trois articles. Le développement personnel est un tremplin au cœur de notre métier, pour se comprendre, améliorer le travail en équipe et favoriser ainsi une prise en charge personnelle des élèves.

 

« Connais-toi toi-même » est perçu dans la société moderne avec une acuité particulière : on ne compte plus les méthodes de développement personnel, de coaching, d’approfondissement de sa personnalité, de découverte des talents etc…

Pour le professeur, l’instituteur, comme pour tout autre personne, cela signifie qu’il est nécessaire de développer une certaine introspection afin de mieux percevoir ses points forts et ses points de progression.  Socrate, « qui accouchait les esprits », archétype de la sagesse dans l’Antiquité, donnait à cette sentence « Connais-toi toi-même » une interprétation personnelle. Il préconisait de s’interroger afin de pouvoir diriger sa vie selon le bien que l’on aurait ainsi découvert. Il avait également pour habitude de questionner habilement ses interlocuteurs pour les aider à trouver les réponses à leurs propres interrogations (maïeutique socratique).

En effet, s’interroger, c’est oser remettre courageusement en question les principes et les valeurs qui sous-tendent nos actions afin de mieux les comprendre. Alors nous pouvons en conscience et en toute connaissance les ré-embrasser librement si nous le jugeons bon, ou au contraire les réorienter pour mieux diriger notre vie. Chacun développe ainsi sa propre « unité de vie ».

Voilà un beau programme pour nous ! Après avoir décrypté le sens de cette maxime voyons en quoi cela concerne notre profession de maître d’école.

Se connaître soi-même, c’est être capable de prendre du recul et d’analyser ses comportements pour comprendre son tempérament et ses modes de fonctionnement. C’est mieux connaître ses qualités et ses défauts. C’est aussi acquérir les outils pour une connaissance plus universelle des différentes personnalités et des profils cognitifs des élèves. Le maître d’école peut ainsi avoir une meilleure compréhension des réactions des enfants et des adultes avec lesquels il travaille, des clés pour travailler en équipe, des aides pour faire progresser les élèves.

Nous développerons tous ces bénéfices dans un prochain article. D’ici là, n’hésitez plus… dès aujourd’hui, en plus d’interroger vos élèves, suivez le conseil de Socrate : interrogez-vous vous-mêmes ! Vous serez peut-être étonnés !

Copyright @2021 ILFM - Formation | Webdesign by Aryup